Bienvenue sur le site des RÉ!

 

Voici les grands titres de nos nouvelles:

 

 


 

La rentrée de Réalisatrices Équitables X 3

Le 26 septembre prochain à 17h00, Réalisatrices Équitables présentera un TRIPLE ÉVÉNEMENT qui mettra les réalisatrices à l’honneur. Ces 3 événements auront lieu en même temps à la Cinémathèque québécoise.

  1. Lancement du livre 40 ans de vues rêvées une anthologie des cinéastes de fiction québécoises
  2. Lancement du programme Six réalisatrices mexicaines invitées par Réalisatrices Équitables
  3. Exposition de photos Avec les filles des vues 57 portraits de cinéastes québécoises par Anna Lupien

1 Depuis La vie rêvée de Mireille Dansereau (1972), premier long métrage de fiction réalisé par une femme dans l’industrie privée au Québec, une soixantaine de réalisatrices sont passées derrière la caméra pour donner corps à leur imaginaire. Pour clore le cycle de ce 40ème anniversaire débuté en 2012, Réalisatrices Équitables et les éditions Somme toute présentent 40 ans de vues rêvées, une anthologie des réalisatrices de fiction dirigée par Marquise Lepage en collaboration avec Isabelle Hayeur et Nicole Giguère. Inspirées par des entrevues menées avec les réalisatrices, les auteures Anna Lupien, Pascale Navarro, Élodie François et Joëlle Currat racontent les cinéastes québécoises en témoignant de leurs parcours, de leurs inspirations et de leur regard sur le cinéma. L’ouvrage est richement illustré d’une multitude d’images d’archives ainsi que des photographies originales d’Anna Lupien.

2 Dans le cadre d'un échange entre Réalisatrices Équitables et le groupe Mujeres en el cine y la television de Mexico, nous recevons la visite de 6 réalisatrices mexicaines. Elles présenteront leurs films à Québec les 23, 24 et 25 septembre dans le cadre du Festival de Cinéma de Québec. À Montréal, la Cinémathèque québécoise les accueillera les 26 et 27 septembre, et l’Université Concordia présentera une sélection de films d'animation réalisés par des femmes le 28 septembre. 6 cinéastes et 19 films à découvrir! Consultez la liste des films présentés: 6 réalisatrices mexicaines: programmation

 

3 L’exposition Avec les filles des vues rassemble les 57 portraits photographiques des cinéastes québécoises réalisés par Anna Lupien pour le livre 40 ans de vues rêvées. Transportée sur les murs de la Cinémathèque, la série se transforme en une grande fresque rythmée, à la fois objet photographique et invitation à découvrir les œuvres de ces dizaines de réalisatrices trop souvent méconnues qui sont partie prenante de la cinématographie québécoise.

 

Ce triple événement aura lieu en présence de Marquise Lepage, des auteures du livre et de plusieurs réalisatrices québécoises et mexicaines vendredi 26 septembre, 17h00, Cinémathèque québécoise, 335 De Maisonneuve Est.

Plus d’informations suivrons sur notre site et sur notre page Facebook.

 


 

L'Assemblée Générale Annuelle des RÉ a eu lieu le jeudi 19 juin 2014.

 

Bonjour à vous, membres-réalisatrices et membres-amis-es de Réalisatrices Équitables,

Notre assemblée générale annuelle 2014 a eu lieu jeudi le 19 Juin 2014 dans les locaux de l’ARRQ. C’est avec grand plaisir que nous avons partagé les résultats du travail de cette année et nos projets d’avenir. Nous avons expliqué les activités en cours et en développement.

Nous souhaitons souligner l'immense contribution de notre vice-présidente partante, Marquise Lepage, qui a participé à la fondation des RÉ, et qui a aussi réalisé plusieurs projets d'envergure au sein de notre belle organisation. Nous lui souhaitons d'autres belles réalisations!

Nous sommes très heureuses de l’implication de nouvelles recrues, et nous avons maintenant trois nouvelles membres au sein de notre conseil d'administration: Christine Chevarie, Claudie Lévesque et Elza Kephart. Nous leur souhaitons la bienvenue!


Les postes sur le C.A. ont été répartis comme suit:

présidente: Isabelle Hayeur

vice-présidente: Nicole Giguère

Trésorière: Claudie Lévesque

Secrétaire: Christine Chevarie

Membres du conseil:

Diana Goudrouffe, Elza Kephart, Pascale Malaterre, Catherine Pallascio et Patricia Tassinari.

 


 

Le Conseil d’administration de Réalisatrices Équitables 2014-2015:

De gauche à droite: Diana Goudrouffe, Christine Chevarie, Pascale Malaterre, Patricia Tassinari, Catherine Pallascio, Nicole Giguère, Isabelle Hayeur, Claudie Lévesque et Elza Kephart.

 

 

 


 

La visite de la réalisatrice italienne Cecilia Mangini au Québec fut un succès!

 

Consultez la section complète sur la Rétrospective Cecilia Mangini

Les 6 et 7 mai dernier se tenait la rétrospective sur Cecilia Mangini à la Cinémathèque québécoise.

Réalisatrices Équitables et ses partenaires sont très heureux d'avoir accueilli Cecilia Mangini parmi nous et d'avoir pu présenter une sélection d’œuvres marquantes de cette réalisatrice pionnière du cinéma documentaire italien, aujourd’hui âgée de 87 ans. Neuf de ses courts métrages ont été présentés en deux programmes, les 7 et 8 mai 2014 dernier, à la Cinémathèque québécoise.

Cinémathèque québécoise

Le coup d'envoi du cycle Mangini a eu lieu à la Cinémathèque québécoise, le 7 mai dernier. La salle Claude-Jutra était comble pour l'occasion. Cinq courts métrages ont été présentés en alternance avec des échanges entre le public et la réalisatrice de 87 ans, qui était accompagnée de Jackie Buet et Marina Mazzotti du Festival International de Films de Femmes de Créteil, ainsi que de Paolo Pisanelli, directeur artistique du Festival Cinema del reale. Le lendemain soir, 4 autres courts documentaires ont été projetés dans la salle Fernand-Séguin, toujours en présence des invité-es d'honneur.

De gauche à droite: Fabrice Montal, Cecilia Mangini, Jackie Buet, Martin Stiglio, Catherine Thériault, Isabelle Hayeur, Helen Doyle, Nicole Giguère et Marina Mazzotti.

Photos: Paolo Pisanelli

 

Réalisatrices Équitables tient à remercier chaleureusement Cécilia elle-même, Jackie Buet, Marina Mazzotti et Paolo Pisanelli, ses partenaires le CALQ, la Cinémathèque québécoise, l'ARRQ, Vidéo Femmes, l'Institut Italien de culture de Montréal, et surtout, merci beaucoup au public.

De gauche à droite: Nicole Giguère, Cecilia Mangini et Helen Doyle.

 


 

Message de Jackie Buet

-Directrice du Festival International de Films de Femmes de Créteil
 Le 31 mai 2014
 
 
Chères amies et chers amis du pays du grand ciel,
 
Je suis désolée de venir vous importuner
Mais je voulais vous faire savoir que la réalisatrice Helma Sanders Brahms est décédée ce jeudi 28 mai 2014.
Notre grande réalisatrice admirée du public de Créteil
Et connue internationalement pour notamment son film «Allemagne Mère Blafarde»
Nous manquera alors même que le combat des femmes réalisatrices commence à peine à être l'objet d'un peu plus d'intérêt médiatique.
 
Je vous communique un texte que j'ai écrit en son honneur
Et avec émotion.
Et pour que son œuvre continue à être diffusée et connue.
Si vous le jugez utile, merci de relayer cet hommage nécessaire.
 
Bien à vous
 
Jackie
 
 

 

Helma Sanders Brahms

 

Un aperçu de la biographie et la filmographie de Helma Sanders Brahms:

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/sandersbrahms/sandersbrahms.htm

 


 

Hommage à Helma Sanders Brahms par Jackie Buet


Grâce à Helma, grâce à l’intensité et à la force, de son cinéma nous avons accepté de nous engager dans la restitution de nos vies à travers l’Histoire. Nous avons pris conscience que nous sommes vivantes et responsables. Désormais nous faisons face à notre histoire personnelle et à la grande Histoire collective. C’est cela le talent particulier d’Helma: celui de savoir solliciter l’individu dans son histoire et dans l’Histoire. Une œuvre majeure.

A partir de cette position (évidente dans son film : Allemagne Mère Blafarde qui connut un très grand succès international), que je ressens comme politique et artistique, Helma Sanders Brahms a rayonné dans le cinéma européen et mondial de manière forte et constante.
Elle a sillonné le monde entier avec ses films à travers les plus prestigieux festivals collectionnant les récompenses Berlin, Venise, Cannes, Tokyo, Créteil...

Ma rencontre avec Helma date de 1979 année de naissance de notre festival . Elle avait déjà une œuvre en plein essor et notre festival débutant a connu grâce à sa venue un succès public et médiatique immédiat. Nous étions les «filles des ennemis héréditaires»: c’était de cette façon que nous parlions de nos vies.

Elle particulièrement, avec les autres réalisatrices allemandes des années 80, a apporté au cinéma français une nouvelle dimension : celle de la liberté de passer du documentaire à la fiction, du court métrage au long métrage dans un élan créatif en prise directe avec la réalité. En France, notre Agnès Varda était alors une des seules à avoir tout essayé.

Helma a tout tenté, y compris le film musical «Clara», son dernier long métrage fiction que nous avons présenté à la cinémathèque française en 2009 et qui met en scène la vie et l’œuvre de Clara et Robert Schuman et Johannes Brahms. Y compris des parcours inattendus comme aux côtés de Pier Paolo Pasolini suivant son travail sur Médée.

C’est d’ailleurs lui qui a fortement encouragé Helma à faire du cinéma de fiction. J’ai revu récemment un de ses premiers films inédit en France, «les Derniers Jours de Gomorrhe (Die letzten Tage von Gomorrha, 1974)». Là aussi je suis admirative devant l’invention formelle qui fait de ce film une vraie aventure de politique fiction, mais surtout une création visionnaire organisée comme un film-d’opéra.

Le Festival International de Films de Femmes de Créteil est fier, je suis fière d’avoir pu découvrir assez tôt l’œuvre d’Helma SANDERS BRAHMS pour qu’elle reste présente dans les esprits et les cœurs de toutes les spectatrices de Sceaux et de Créteil, et surtout qu’elle touche les jeunes générations.

Sa mémoire sera honorée et nous seront vigilantes pour que son œuvre demeure.

 

Jackie BUET

le 29 mai 2014

 


 

C'est le temps de renouveler votre adhésion!

 

L’année fiscale de Réalisatrices Équitables s'étant terminée le 31 mars 2014, c’est maintenant le temps de renouveler votre adhésion ou de devenir membres réalisatrices ou membres-amis!

La cotisation à RÉ n’est que de 20 $, prenez le temps de la renouveler ou de vous inscrire, votre solidarité est essentielle pour nous!

Par votre adhésion et votre soutien financier, vous nous manifestez votre appui et nous aidez à poursuivre nos interventions! Nous vous en remercions.

Pour devenir membre des RÉ, cliquez ici pour accéder à notre page dédiée aux adhésions.

 

 


 

Bonne journee de la femme

 


 

 

Le Bulletin des RÉ est de retour!

Consultez notre édition automne 2013!

 

Mots de la rédaction

Chères membres et amies de RÉ,

Après une longue période d’absence, voici enfin notre bulletin automnal! Après un été surchargé, les RÉ ont quand même pris le temps, au travers des mille et un projets qui les animent, de recharger leurs batteries pour vous revenir en force avec ce bulletin survolté!

En effet, il s’en est passé des choses depuis notre dernière publication! C’est la raison pour laquelle nous avons pensé à vous et vous avons concocté un bulletin « spécial rentrée » (un peu tardif, on l’admet…), dans lequel vous trouverez la majorité des grands événements auxquels nous avons participé, ainsi que les réalisations et projets qui nous animent et nous tiennent plus qu’occupées depuis les derniers mois.

Par ailleurs, nous prévoyons dorénavant vous préparer un bulletin pour chaque saison. Ils seront moins donc fréquents, mais plus étoffés. Les sorties en salle, ainsi que les nouvelles reliées à l’actualité seront uniquement annoncées sur notre page Facebook; tenue à jour et régulièrement alimentée par notre webmestre Catherine Pallascio. Nous vous encourageons donc à nous suivre aussi par cet intermédiaire de l’immédiat, et en profitons pour remercier les 639 ami-e-s qui nous y suivent déjà! Nous vous invitons également à partager notre page sur les médias sociaux. Qui sait, peut-être atteindrons-nous ainsi les 1000 fans d’ici l’automne prochain?

Merci de nous suivre et bonne lecture!

Sophie Dubé
Coordonnatrice du bulletin

 


 

Tout un dossier sur Cinéma et Femmes dans le magazine Ciné-Bulles, Été 2013 vol. 31, no 3.

Dans ce numéro, le dossier compte 30 pages, dont des articles sur les pionnières québécoises, sur les femmes dans les films américains et français, une table-ronde intéressante avec Léa Pool, Tara Johns, Julie Hivon et Stéphanie Morissette. Il y a aussi tout un article sur la compilation faite par les RÉ intitulé 20 COURTS ET GRAND TALENTS, avec un commentaire sur chacun des films. À lire! Merci Ciné-Bulles!
 

 

 


 

Un grand pas en avant! Changement de règlementation à la SODEC!

Les Réalisatrices Équitables a tout récemment participé au groupe de travail sur les enjeux du cinéma québécois, et a fièrement présenté à la SODEC et au Ministère de la Culture du Québec les dernières recherches sur la situation des réalisatrices au Québec. Cette présentation se retrouve écrite dans le document intitulé : « Les enjeux du cinéma québécois: LA DISTRIBUTION ? », parue en juillet 2013.

Il est possible de consulter ce document dans la section Documentation de notre site internet en cliquant sur ce lien: http://realisatrices-equitables.com/index.php/documentation

Suite à ces recommandations, voici un extrait des changements à la règlementation de la SODEC :

"Dans le programme d'aide au long métrage de fiction du secteur privé, une même entreprise, incluant les entreprises liées, ne peut déposer plus de deux projets par dépôt, et à titre de projet pilote, pour les deux prochaines années, trois projets, si au moins un des trois projets est réalisé par une réalisatrice. "

Enfin, un premier pas concret de la part de la SODEC, que nous remercions chaleureusement de donner l'exemple à tous les organismes qui financent le cinéma!

 


 

L'Assemblée Générale Annuelle des RÉ a eu lieu le 10 juin 2013.

Bonjour à vous, membres-réalisatrices et membres-amis-es de Réalisatrices Équitables,

Notre assemblée générale annuelle 2013 a eu lieu mardi le 10 Juin 2013 dans les locaux de l’ARRQ. C’est avec grand plaisir que nous avons partagé les résultats du travail de cette année et nos projets d’avenir. Nous avons expliqué les activités en cours et en développement. Nous sommes très heureuses de l’implication de nouvelles recrues, et nous avons maintenant deux nouvelles membres au sein de notre conseil d'administration:  Patricia Tassinari et Pascale Malaterre. Nous leur souhaitons la bienvenue!

 

CA 2013 

Le Conseil d’administration de Réalisatrices Équitables 2013-2014:

De gauche à droite: Isabelle Hayeur, Pascale Malaterre, Patricia Tassinari, Catherine Pallascio, Diana Goudrouffe, Marquise Lepage et Nicole Giguère.

 


 

C'est le temps de renouveler votre adhésion!

L’année fiscale de Réalisatrices Équitables s'étant terminée le 31 mars 2013, c’est maintenant le temps de renouveler votre adhésion ou de devenir membres réalisatrices ou membres-amis! La cotisation à RÉ n’est que de 20 $, prenez le temps de la renouveler ou de vous inscrire, votre solidarité est essentielle pour nous!

Par votre adhésion et votre soutien financier, vous nous manifestez votre appui et nous aidez à poursuivre nos interventions! Nous vous en remercions.

Pour devenir membre des RÉ, cliquez ici pour accéder à notre page dédiée aux adhésions.

 


 


L’AVANT ET L’ARRIÈRE DE L’ÉCRAN - L’influence du sexe des cinéastes sur la représentation des hommes et des femmes dans le cinéma québécois récent

Savez-vous que, en 2011, les réalisateurs de long métrage fiction ont mis en scène 72% de personnages principaux masculins, pour seulement 28% de personnage principaux féminins? Que les réalisatrices montrent deux fois plus souvent les femmes entre copines que les réalisateurs ? Que les réalisateurs sexualisent leurs personnages féminins 5 fois plus que les réalisatrices ?


RÉALISATRICES ÉQUITABLES en collaboration avec L’ARRQ (Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec) et WOMEN IN VIEW ont dévoilé les résultats de la nouvelle étude de la sociologue Anna Lupien.

Le dévoilement de l'étude intitulé L’AVANT ET L’ARRIÈRE DE L’ÉCRAN L’influence du sexe des cinéastes sur la représentation des hommes et des femmes dans le cinéma québécois récent a eu lieu le lundi 4 mars 2013 à la maison de la réalisation (ARRQ).
 
La chercheure et sociologue Anna Lupien, les réalisatrices invitées et les membres de Réalisatrices Équitables ont rencontré les médias pour la présentation de cette toute dernière étude.

 

 

 


 

Lancement d'un DVD regroupant 20 réalisatrices de courts-métrages

RÉ, en collaboration avec lʼAPFTQ, a eu le plaisir de lancer un DVD comprenant la compilation de 20 courts-métrages de fiction réalisés par des femmes.

 20 courts et grand talent

C'est le Jeudi 28 février 2013 dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois à la Cinémathèque québécoise, à Montréal, que le DVD fut lancé.

Cette soirée fut sous le signe de la bonne humeur, de lʼhumour et de la création au féminin, le tout animé par les comédiennes Geneviève Rioux et Sophie Cadieux.

Découvrez lʼimmense créativité, lʼaudace et le potentiel de 20 réalisatrices prêtes à passer au long !

Téléchargez le cahier du DVD intitulé 20 Courts et grand talent

 


 

L'étude intitulé Les réalisatrices du petit écran - Où sont les réalisatrices en télévision? est maintenant disponible en ligne!

Les Réalisatrices Équitables vous invite à télécharger et à lire l'étude intitulé Les réalisatrices du petit écran - Où sont les réalisatrices en télévision?

La conférence de presse pour le dévoilement de l'étude a eu lieu le lundi 19 novembre à l'ARRQ.

Vous pouvez  télécharger l'étude en format .pdf en cliquant sur ce lien:

Télécharger l'étude intitulé "Les réalisatrices du petit écran - Où sont les réalisatrices en télévision?"

 

L'étude est aussi disponible dans notre section intitulé Documentation.

couverture_etuderealtv_web

 


 

Les Dames aux caméras sont de retour en ligne!

 

Réalisatrices Équitables présente une série de huit courts portraits de cinéastes québécoises de long-métrage de fiction, intitulée Les Dames aux caméras. 

 

 

 

 

Téléfim Canada, la Sodec et TV5 se sont associés aux 40 ans de vues rêvées par des femmes pour produire et présenter une série de huit courts portraits de cinéastes québécoises de long-métrage de fiction, intitulée LES DAMES AUX CAMÉRAS.

Chacun de ces portraits a été réalisé sous forme de capsule de 3 minutes par une réalisatrice documentariste différente. Quatre d'entre elles sont de jeunes réalisatrices et les quatre autres sont des réalisatrices d'expérience. Elles ont travaillé avec une équipe presque exclusivement féminine. Avec cette série, vous découvrirez des artistes de tous les âges réalisant des oeuvres cinématographiques de styles très variés mais toutes ont en commun d'être des femmes de passion et hautement inspirantes.

Évidemment, ces huit capsules ne représentent qu'un tout petit échantillon de la qualité et de la diversité des talents des réalisatrices d'ici. Nous espérons pouvoir vous présenter encore plus de capsules sous peu.

 

Ces capsules ont été présentés pour la première fois en 2013 sur TV5 en dévoilant, à chaque semaine, pendant huit semaines, une vidéo sur ces dames aux caméras qui pratiquent, avec passion, le métier de réalisatrice de cinéma.

 

 

 

Vous pouvez découvrir ou redécouvrir ces rencontres fortes intéressantes.

 

 

 

Visionnez toutes nos capsules sur notre page «Nos vidéos»

 

 

Julie Hivon par Lisa Sfriso

juliehivonparlisasfriso

Julie Hivon a d'abord réalisé une délicieuse comédie urbaine avec "Crème glacée, chocolat et autres consolations" puis elle nous est revenu avec un drame psychologique fort: "Tromper le silence". D'un film à l'autre, elle ne sait jamais où la mènera le chemin de l'inspiration...

 

Tara Johns par Marquise Lepage

tarajohnsparmarquiselepage

Tara Johns est originaire de l'Ouest canadien et anglophone de naissance, mais francophile depuis longtemps. L'auteure de "The Year my Mom was Dolly Parton" (L'année où ma mère était Dolly Parton) s'est d'ailleurs établie au Québec depuis plusieurs années. Montréal est sa ville d'adoption mais c'est surtout le lieu où elle a eu la plus grande révélation de sa vie...

 

Anne Émond par Halima Elkhatabi

anneemondparhalimaelkhatabi

Anne Émond a fait le tour du monde avec son premier long-métrage "Nuit # 1" et s'est vue décerner plusieurs prix ici et ailleurs. C'est parfois très loin de la ville où elle a imaginé la trame de son scénario que les témoignages sur son film sont les plus troublants.

 

Anne-Marie Ngô par Nicole Giguère

annemariengoparnicolegiguere

Anne-Marie Ngô est réalisatrice mi vietnamienne, mi québécoise mais 100% créative. Pour son premier long métrage ("À trois, Marie s'en va") elle décide de produire et de réaliser son film elle-même entourée de plusieurs de ses ami-e-s et d'encore plus de moustiques, comme elle se plait à le raconter. Belle leçon d'audace que cette jeune cinéaste qui aime les défis. Elle est en train d'écrire son prochain film et de produire son deuxième bébé... prouvant que la création et la procréation peuvent cohabiter.

 

Micheline Lanctôt par Évangéline De Pas

michelinelanctotparevangelinedepas

Micheline Lanctôt est une des réalisatrices québécoises les plus prolifiques ("Pour l'amour de Dieu", "Sonatine", etc). Son travail a souvent été critiqué, mais tout aussi souvent louangé. Un jour, dans la ville des doges, Venise, elle a reçu un grand honneur. Cela lui a donné l'occasion unique de rencontrer un de ses maîtres: Michelangelo Antonioni...

 

 

Sophie Deraspe par Sophie Bissonnette

sophiederaspeparsophiebissonnette

Sophie Deraspe est passée maître dans l'art de brouiller les genres. À la frontière du réel et de la fiction, elle s'amuse à nous confondre pour mieux nous toucher avec des oeuvres étonnantes, dérangeantes et criantes de vérité, comme en témoigne son dernier film, " Les signes vitaux ".

 

Lyne Charlebois par Julie Corbeil

lynecharlebois_juliecorbeil

Lyne Charlebois est la première réalisatrice à avoir reçu les prix Jutra du meilleur film ainsi que de la meilleure réalisation pour son film "Borderline". Cette réalisatrice amoureuse de la nature est toujours en train de créer. Quand ce n'est pas sur un plateau de tournage c'est sur du papier. Selon elle, l'art est un exutoire essentiel ...

 

 

Catherine Martin par Isabelle Hayeur

catherinemartin_isabelle hayeur

Catherine Martin nous a souvent touchés avec ses oeuvres documentaires ou de fiction. On lui doit le très beau "Mariages" et plus récemment "Trois temps après la mort d'Anna". Ses personnages féminins très forts sont au centre de ses récits. La recherche des sites de tournage prend souvent une grande importance dans son inspiration. Elle se sent parfois envoutée par certains lieux...

 

 

Équipe :
Direction photo : Catherine Pallascio
Prise de son : Claude Hamel, Gaëlle Komar
Assistance à la caméra : Uwe Labelle
Montage : Geneviève Thibert, Abeille Tard et les réalisatrices
Musique : Valérie Delaney
Mixage : Roger Guérin
Animation et effets spéciaux : Margarita Meza
Générique de début : Isabelle Hayeur
Direction de production : Carole Dubuc
Production : Marquise Lepage, Productions du Cerf-Volant

Année de production : 2012
Pays d'origine : Canada

 

2012 marque le quarantième anniversaire du premier long métrage de fiction écrit et réalisé par une femme au Québec. À cette occasion, le groupe RÉALISATRICES ÉQUITABLES, en collaboration avec de nombreux partenaires, a imaginé et produit plusieurs événements spéciaux sous le thème 40 ANS DE VUES RÊVÉES PAR DES FEMMES. Ce joli titre est un clin d'oeil à ce premier long métrage de fiction: La vie rêvée, de Mireille Dansereau.

Cet anniversaire est une belle occasion pour stimuler une plus grande connaissance du milieu de la production et de la distribution au regard de la moitié de la population, tout en contribuant à attirer l'attention du public sur les talents féminins que nous connaissons encore trop peu.

On compte de multiples bénéfices socioculturels à faire la promotion du cinéma de femmes. Non seulement leur apport créatif est-il très important, mais il a également été démontré que les films scénarisés, réalisés et produits par des femmes mettent plus de personnages féminins en scène. Il en résulte des personnages féminins plus diversifiés et complexes qu'on retrouve la plupart du temps au centre du récit. Cet éventail de personnages féminins aide grandement à diminuer les stéréotypes et reflète une image plus juste des femmes dans la société. Les réalisatrices, par ce fait même, contribuent, via la création cinématographique, à la construction d'une société plus égalitaire et moins sexiste.