Réalisatrices Équitabless

Soirée courts métrages documentaires

en présence des réalisatrices

Réalisatrices Équitables et
l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec (ARRQ)
vous invitent à la quatorzième séance du

 

Ciné-club LES DAMES DU DOC

★ Soirée courts métrages documentaires ★

6 films coups de cœurs et leurs réalisatrices

 

affiche-special-soiree-courts-metrages-docu-oct-2016-p1
affiche-special-soiree-courts-metrages-docu-oct-2016-p2

Venez découvrir des bijoux de films

Jeudi 13 octobre 2016
Ouverture des portes à 19h
À l’ARRQ - 5154, rue Saint-Hubert, Métro Laurier
Entrée libre - Contribution volontaire
Vin, bière et grilled-cheese au fer à repasser

RSVP
avant le 12 octobre 2016
realisatrices.confirmation@gmail.com
ou en participant à l'événement Facebook
Bienvenue à tous!
(hommes, femmes, membres et non-membres)


 

Féminin/masculin (8 min, 2007) de Sadaf Foroughi. 
Dans la société iranienne dominée par les hommes, Farahnaz Shiri est la première chauffeuse d’autobus de Téhéran. Dans cette ville, les hommes entrent par la porte avant de l’autobus et les femmes par la porte arrière. Mais dans le bus de Mme Shiri, c’est tout le contraire. Le film nous montre cette chauffeuse qui défie les règles et tente de faire sa place au sein de sa société.

Féminin/masculin

Sadaf Foroughi

Née à Téhéran en Iran en 1976, Sadaf Foroughi est une documentariste, photographe et artiste de la vidéo. Son travail a été montré dans plusieurs festivals et centres culturels internationaux dont Berlin, Istanbul et Cannes. Elle est détentrice d’un doctorat en philosophie du cinéma de l’Université de Provence, d’une maîtrise en littérature de l’Université Azad de Téhéran et d’un diplôme en production cinématographique de la New York Film Academy. Elle vit et travaille maintenant à Montréal.


 

Warchild (5 min, 2010) de Caroline Monnet. 
Dans la société iranienne dominée par les hommes, Farahnaz Shiri est la première chauffeuse d’autobus de Téhéran. Dans cette ville, les hommes entrent par la porte avant de l’autobus et les femmes par la porte arrière. Mais dans le bus de Mme Shiri, c’est tout le contraire. Le film nous montre cette chauffeuse qui défie les règles et tente de faire sa place au sein de sa société.

Le film a été présenté dans plusieurs festivals au Canada dont le TIFF et le Doxa et à l’international.

Warchild

Caroline Monnet

Caroline Monnet est artiste visuelle et cinéaste. Elle est née en 1985 et a grandi en Outaouais et vécu en France. Sa mère est originaire de la réserve algonquine de Kitigan Zibi. Ses œuvres mêlent, entre autres, ses intérêts pour la culture autochtone, le design et l’architecture. Elle a signé plus d’une dizaine de courts métrages expérimentaux, documentaires et fictions. Son travail artistique, toutes disciplines confondues, a été présenté entre autres aux États-Unis, en Allemagne, France, Angleterre et en Nouvelle-Zélande. Elle vient d’obtenir la prestigieuse résidence de Cannes pour la production de son premier long métrage de fiction, Bootlegger.


 

Épilogue (9 min, 2015) de Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine Van Ameringen
Christian est au seuil de la mort. Paisiblement, il nous lègue ses dernières pensées.

Le film a été présenté dans plusieurs festivals, dont les RIDM 2015 et le Festival de Cinéma de la Ville de Québec.

Épilogue

Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen

Les glaneuses est le duo de documentaristes formé de Karine van Ameringen et Iphigénie Marcoux-Fortier. Depuis 2003, les deux femmes usent leurs souliers côte à côte sur les chemins sinueux d’ici et d’ailleurs, rencontrant sur leur passage des gens touchant d’humanité. Elles coréalisent et coproduisent plusieurs courts et moyens métrages - Quand reviens-tu? (2005), Chère Rosalía (2008), Je serai là (2010), Les indiens, l’aigle et le dindon (2014)– ainsi qu’un long métrage, Le pas de la porte (2013). Leurs films tentent de faire raisonner la parole des uns et le silence des autres.


 

Free World Pens (21 min, 2015) de Nika Khanjani.
Une patinoire vide où l'on entend encore l'écho des patins qui percutent et rasent la glace. Un métro vide, où l'on entend néanmoins des voix et l'annonce de retards de service. Un homme est en prison, en isolement depuis des années. Il écrit des lettres à sa sœur, celle qui est libre, celle qui vit dans un monde de patinoires, de métros et de cafés. Ceci est l'histoire d'une famille. De la solitude d'un frère quand elle devient aussi la solitude d'une sœur.

Free World Pens

Nika Khanjani

Nika Khanjani est cinéaste, artiste de la vidéo, auteure et activiste. Son travail est marqué par les contrastes extrêmes et une attention à déceler la beauté. Elle combine photographie de paysages, montage sonore subtil et les portraits pour évoquer la manière dont les forces politiques et historiques influencent l’intériorité des êtres.


 

Métro (17 min, 2015) de Nadine Gomez
En posant un regard renouvelé sur son architecture originale et unique et sur la vie qui l’habite, Métro observe les gestes, la mécanique et les dessous de ce réseau souterrain monumental qui tisse la ville et l’irrigue au quotidien. Métro est une invitation à redécouvrir, dans ses plus imposantes dimensions, cet univers intriguant et le souffle qui l’anime.

Projet récipiendaire de la première bourse Résidence en cinéma «Regards sur Montréal»

Métro

Nadine Gomez

Nadine Gomez est diplômée en journalisme et détient une maîtrise en communication à l’UQÀM. Passionnée par les questions urbaines et sociales, son premier film documentaire, Le Horse Palace, lui a permis de réfléchir à la notion d’identité par l’observation des transformations dans l’espace urbain. En plus de développer des nouveaux projets, Nadine siège sur le comité exécutif de DOC Québec ainsi que sur le conseil administratif du collectif Funambules Médias.


 

Il fait soleil chez toi (25 min, 2003) de Catherine Veaux-Logeat
Où qu'elle soit, quoi qu'elle fasse, Cylotte rayonne comme le soleil. Pourtant, elle n'a pas eu la vie facile. Cette grande dame haïtienne vit seule dans un appartement sinistre face au boulevard Métropolitain. Pour oublier sa solitude, Cylotte a toutes sortes de remèdes: le chant, la prière, le téléphone, les enfants… et Robert, son ami imaginaire.

Le court métrage a obtenu plusieurs prix.

Il fait soleil chez toi

Portrait Catherine Veaux-Logeat

© Catherine Veaux Logeat

Catherine Veaux-Logeat est diplômée de l’UQÀM en Communications. Elle réalise des documentaires d’auteur en s'intéressant aux êtres qui, cherchant à donner un sens à leur vie, s'impliquent dans la société. En 2003, elle réalise son premier court métrage documentaire Il fait soleil chez toi. Son long métrage Hier encore je t’espérais toujours est paru en 2008. De plus, Catherine est scripte professionnelle depuis plusieurs années, et travaille sur des productions de films, toutes catégories confondues. La réalisatrice mène un projet personnel, Entre Mer et Mur, un film sur la transmission d’une histoire de famille en lien avec ses origines franco allemandes.


 

LES DAMES DU DOC: Une fois par mois, un film et une réalisatrice qui ont marqué l’histoire du cinéma du Québec vous sont présentés à notre Ciné-club. Une complicité de Réalisatrices Équitables et l’ARRQ. Depuis 2007, Réalisatrices Équitables sensibilise le milieu, les institutions et le public à l'importance de la vision des femmes cinéastes au Québec et  travaille à faire en sorte qu’une place plus juste soit accordée aux préoccupations, à la vision du monde et à l'imaginaire des femmes sur tous nos écrans.

Show Buttons
Hide Buttons