Réalisatrices Équitabless

Anne Claire Poirier

Portrait Anne Claire Poirier
© Anna Lupien
Extrait - Entretien avec Anne Claire Poirier - Nicole Giguère
© Pierre Mignot
Tournage - Claude Jutra - Anne Claire Poirier
© ONF
Tournage - Anne Claire Poirier
© ONF
Portrait Anne Claire Poirier
© Jean-Pierre Joly - ONF
Extrait - Les filles du Roy - Anne Claire Poirier
© Anne Claire Poirier

FILMOGRAPHIE

Tu as crié « Let me go » Visionnement gratuit du film
documentaire, 96 min, français, 1997

Le film d’Anne Claire Poirier se veut une réflexion sur le sens profond des faits et événements entourant la mort violente de sa fille Yanne, jeune toxicomane assassinée en octobre 1992. Ce film nous entraînera dans la rue avec ceux qui interviennent auprès des toxicomanes, prostituées et sidéens pour ultimement interroger nos attitudes collectives face à cette problématique. Un cri du coeur devant une dérive collective. Thèmes: femmes, santé

Production et distribution: ONF


Il y a longtemps que je t’aime
documentaire, 86 min, français, 1989

Il y a longtemps que les hommes parlent des femmes; il y a moins longtemps que les femmes le font d’elles-mêmes. Mais, de toute évidence, on ne parle pas le même langage. Il y a longtemps que je t’aime décrypte les images pour le dire. Avec une centaine d’extraits de plus de soixante films pour suivre l’évolution du regard porté par le cinéma de l’ONF, depuis cinquante ans tant sur la condition féminine que sur la condition masculine. Thèmes: femmes, société

Production et distribution: ONF


Salut Victor 
fiction, 83 min, français, 1988

Adapté de la nouvelle  » Matthew and Chauncy  » de l’écrivain canadien Edward O. Phillips, Salut Victor! raconte l’histoire de la touchante amitié entre deux résidents d’un foyer pour personnes âgées. Un long métrage qui aborde avec finesse l’homosexualité tout en soulevant le problème universel du vieillissement et de la solitude. Avec Jean-Louis Roux et Jacques Godin.  

Production et distribution: ONF


La quarantaine 
fiction, 105 min, français, 1982

Une fête de retrouvailles réunit, au carrefour de la quarantaine, des amis d’enfance. Ils s’amusent ou s’affrontent, échangent des souvenirs, se confient et réfléchissent sur l’âge et sur ce qu’ils sont devenus.

Production et distribution: ONF


Mourir à tue-tête Visionnement du film
fiction, 95 min, français, 1979

Mourir à tue-tête s’attaque à un sujet que les mentalités collectives s’acharnent à considérer comme tabou : le viol de la femme, de l’individuel (le cas de Suzanne) au rituel (la clitoridectomie), en passant par celui de masse (les Vietnamiennes). Le film va cependant plus loin en forçant le spectateur à se poser les questions fondamentales. Pourquoi le viol existe-t-il? Est-ce le sort naturel des femmes d’être violées? Qu’est-ce que le viol abîme chez la femme? Et où se situe la justice des hommes?  

Production et distribution: ONF


Le temps de l’avant
fiction, 87 min, français, 1975

À l’occasion d’une grossesse non désirée, un couple très lié affronte son premier conflit grave et deux femmes découvrent la terrible solitude qui est la leur, en face des problèmes de la contraception et de l’avortement. À la fois recherche en profondeur sur cette question très controversée et reconstitution du drame intérieur de la femme, Le Temps de l’avant met en cause la possibilité pour la femme de donner la vie dans un monde qui n’y invite plus. 

Production et distribution: ONF


Les filles du Roy Visionnement gratuit du film
documentaire, 56 min, français, 1974

Documentaire explorant les métiers féminins au Québec. Le film situe des personnages tels que l’Indienne, la fille du Roy, la religieuse, la Corriveau, la femme de colon et de soldat, tandis qu’il montre chez la femme actuelle, travailleuse et mère de famille, l’exploitation de ses qualités traditionnelles et sa dégradation jusqu’à la femme-objet. 

Production et distribution: ONF


De mère en fille Visionnement gratuit du film
docu-fiction, 75 min, français, 1968

La femme peut-elle se réaliser entièrement tout en acceptant le plus difficile partage qu’implique la maternité? Tourné durant une grossesse réelle, basé sur le journal que la réalisatrice Anne Claire Poirier a elle-même tenu pendant l’une de ses grossesses, ce documentaire montre le corps de la femme enceinte, révèle ses émotions et ses angoisses. Ce film est le premier long métrage au sujet de la femme au Québec, réalisé en 1967, à la veille de la grande prise de conscience féministe.

Production et distribution: ONF


Les ludions
documentaire, 22 min, français, 1965

«Nous avons la chance d’être nos maîtres, de pouvoir créer de nouvelles formes et de nous situer, pour ainsi dire, à l’avant-garde.» Ainsi s’expriment les élèves de l’École nationale de théâtre que dirige monsieur Jean Gascon. Tourné en grande partie à Stratford, Ontario, ce film permet de suivre le travail accompli par les étudiants.

Production et distribution: ONF


La fin des étés Visionnement gratuit du film
fiction, 28 min, français, 1964

Dans ce court métrage de fiction, Marie (Geneviève Bujold) vit en plein cauchemar depuis l’accident de Bernard, son frère. Cramponnée de façon excessive à cet être handicapé, elle veut en assumer la charge. Étienne, son fiancé, n’a aucun goût pour le sacrifice. Il reproche à Marie de croupir dans son adolescence. L’amour l’emportera. Dans un geste définitif, Marie se libérera des liens qui la retenaient encore à son enfance.

Production et distribution: ONF


30 minutes, Mister Plummer Visionnement gratuit du film
documentaire, 27 min, version française, 1963
30 Minutes, Mister Plummer Visionnement gratuit du film
documentaire, 27 min, anglais, 1963

Dans ce court métrage documentaire, la cinéaste Anne Claire Poirier tourne sa caméra vers le célèbre comédien Christopher Plummer à l’occasion du Festival de Stratford, en Ontario, et surprend sa transformation en Cyrano de Bergerac. Elle nous montre aussi l’actrice Kate Reid passer du rôle de mère de famille à celui de la Mégère apprivoisée. Thèmes: art et culture

Production et distribution: ONF

BIOGRAPHIE

Anne Claire Poirier a été la première réalisatrice en poste à l’ONF. Elle est la première québécoise à signer des longs métrages, d’abord en fiction avec De mère en fille (1968), puis en documentaire avec Les filles du Roy (1974). La cinéaste mettra en images plusieurs sujets jusque-là absents de nos écrans. Son film de montage Il y a longtemps que je t’aime revisite les images d’hommes et de femmes véhiculées dans le répertoire de l’ONF. De mère en fille relate le vécu d’une femme qui se demande comment conjuguer sa maternité aux autres dimensions de sa vie.
Avec Mourir à tue-tête (1979), elle signe un film coup-de-poing qui pousse l’auditoire à s’interroger sur les causes et sur les conséquences des violences envers les femmes. Au début des années soixante-dix, elle produit En tant que femmes, une série de six films réalisés par des femmes. Les sujets de la série émergent après une vaste recherche de terrain auprès de jeunes, de travailleuses, de retraitées et de mères de famille. Le cinéma d’Anne Claire Poirier est porté par l’effervescence des mouvements sociaux de son époque et par une vision singulière du médium cinématographique.

COURRIEL
anne@@null@clairepoirier.com

RÉFÉRENCES ET LIENS UTILES

Fiche de Anne Claire Poirier au site de l’ARRQ

Show Buttons
Hide Buttons